La vitamine D, un boost pour l’immunité ?

Accueil » La vitamine D, un boost pour l’immunité ?

Essentielle à la santé osseuse, la vitamine D possède également un rôle important pour le fonctionnement du système immunitaire. Où se trouve-t-elle et quelles sont les personnes les plus susceptibles de développer des carences ? Faisons le point sur cette vitamine et sur les moyens d’éviter les déficits.

 

 

Qu’est-ce que la vitamine D et où la trouver ?

 

 

La vitamine D, ou calciférol, est aujourd’hui classée parmi les hormones. Essentielle à de nombreuses fonctions de l’organisme, elle participe notamment à l’absorption du calcium et du phosphore par l’intestin et les reins. Le rôle du calciférol consiste également à favoriser la différenciation cellulaire afin d’éviter que les cellules ne deviennent cancéreuses. En tant que vitamine liposoluble, c’est-à-dire soluble dans les graisses, le calciférol peut être stocké dans l’organisme. Toutefois, il est important de bénéficier d’un apport régulier afin d’éviter les carences. Les aliments les plus riches en calciférol sont :

 

  • l’huile de foie de morue ;
  • les poissons gras tels que le hareng, la sardine, la truite et le saumon ;
  • les abats, et notamment le foie ;
  • les champignons comme la girolle, le cèpe et la morille ;
  • le jaune d’œuf ;
  • le chocolat noir.

 

 

Les carences sont-elles fréquentes ?

 

 

Largement répandue à travers le monde, l’hypovitaminose D pourrait concerner plus de la moitié de la population belge. Chez les personnes jeunes et en bonne santé, un tel déficit est généralement dû à un régime alimentaire inadapté ou à un manque d’ensoleillement, la synthèse des vitamines du groupe D étant induite par les rayons ultraviolets. Les personnes ayant une peau foncée sont plus à risque de présenter une hypovitaminose D puisque la mélanine empêche les UVB de traverser la barrière cutanée. De même, les personnes âgées, les nourrissons et les femmes enceintes voient leurs besoins en calciférol augmenter, nécessitant souvent une supplémentation sous forme de complément alimentaire. Cette supplémentation peut être élargie aux personnes vivant dans des régions peu ensoleillées ainsi qu’à celles passant peu ou pas de temps à l’extérieur. En cas de carence sévère, l’hypovitaminose D peut être responsable de rachitisme chez l’enfant, de fragilité osseuse, de faiblesse musculaire ou encore d’une sensibilité accrue aux affections hivernales.

 

 

Quel est le rôle de cette vitamine sur l’immunité ?

 

 

Le calciférol est surtout connu pour son rôle dans la minéralisation osseuse et dentaire. Pourtant, cette vitamine constitue un allié de poids pour booster votre immunité et faire face plus facilement aux infections. Ses bienfaits sur le système immunitaire s’expliquent en partie par le fait qu’elle favorise la transmission nerveuse et lutte contre le stress qui affaiblit les défenses naturelles de l’organisme. Le calciférol est également un acteur clé pour la régulation hormonale et pour la différenciation des cellules. Il se charge à la fois de booster l’activité des cellules immunitaires et de moduler la réponse inflammatoire pour permettre à l’organisme de lutter efficacement contre les maladies virales et bactériennes.

 

 

Quelles sont les différences entre les vitamines D2 et D3 ?

 

 

Le calciférol se présente sous deux formes différentes : la vitamine D2 et la vitamine D3. La D2, aussi appelée ergocalciférol, est exclusivement produite pas les végétaux et son apport est donc strictement exogène. C’est elle que l’on trouve dans les champignons et certaines céréales. La D3, ou cholécalciférol, est quant à elle d’origine animale. Son apport peut se faire de manière exogène par le biais de l’alimentation, ainsi que de façon endogène grâce à sa synthétisation par la peau sous l’action des rayons du soleil. Une fois dans l’organisme, les vitamines D2 et D3 sont métabolisées par le foie en une même substance : le calcifédiol. En passant dans les reins, cette substance libère du calcitriol qui est la forme active du calciférol. Même si la vitamine D3 et la vitamine D2 sont transformées en une seule et même substance, la D3 semble être mieux assimilée par l’organisme.

 

 

Quelle est la dose recommandée ?

 

 

Les experts belges estiment que la dose journalière optimale de calciférol se situe aux alentours des 400 UI pour les enfants de moins d’un an. Pour les adultes de plus de 70 ans, la dose journalière recommandée est plutôt de l’ordre de 800 UI. Le reste de la population devrait bénéficier d’un apport d’environ 600 UI par jour afin d’éviter les carences vitaminiques. Veuillez noter que l’UI est une unité de mesure internationale dont la valeur varie d’une substance à une autre. Concernant le calciférol, une UI équivaut à 0,025 μg de cholécalciférol ou d’ergocalciférol.

 

 

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre pharmacien ou votre médecin.

L’article La vitamine D, un boost pour l’immunité ? est apparu en premier sur Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma.

Articles santé

Découvrez ici nos derniers articles santé

Newsletter

Contactez-nous

© 2023 Copyright Pharmacie Van Caekenberghe-Wilkin. Tous droits réservés.